السبت، كانون الثاني 19، 2019

Donald Trump annule sa participation au Forum de Davos en raison du shutdown

11 كانون الثاني
, 2019
, 2:15ص
Donald Trump annule sa participation au Forum de Davos en raison du shutdown

Le Monde

Donald Trump est arrivé jeudi 10 janvier à McAllen, ville texane frontalière avec le Mexique, pour défendre son idée de mur, source d’un vif conflit avec les démocrates qui a provoqué la paralysie partielle de l’administration fédérale.

Avant d’atterrir au Texas, le président américain a, d’un tweet, annoncé jeudi 10 janvier qu’il annulait sa participation au Forum économique mondial de Davos, qui aura lieu du 21 au 25 janvier, en raison de la paralysie partielle de l’administration fédérale. « En raison de l’intransigeance des démocrates sur la sécurité aux frontières et de l’importance de la sécurité pour notre pays, j’annule respectueusement mon voyage très important à Davos, en Suisse, pour le Forum économique mondial », a tweeté le président des Etats-Unis.

Le locataire de la Maison Blanche réclame 5,7 milliards de dollars pour l’édifice promis avec force en campagne pour mettre fin à l’immigration illégale. Ses adversaires refusent catégoriquement de débloquer des fonds pour un projet qu’ils jugent « immoral » et inefficace.

Des conséquences très concrètes

« Vous pouvez avoir toute la technologie du monde – et je suis un professionnel de la technologie –, si vous n’avez pas une barrière en acier ou un mur, fort, puissant, alors il y aura du trafic d’êtres humains et la drogue se déversera dans notre pays », a lancé, juste avant de quitter la Maison Blanche, le président américain.

L’impasse des discussions budgétaires a des conséquences très concrètes : depuis plus de deux semaines, quelque 800 000 fonctionnaires fédéraux ne sont plus payés. Une paralysie prolongée du gouvernement fédéral aurait « un effet notable » sur la première économie du monde, a par ailleurs mis en garde le patron de la Banque centrale américaine, Jerome Powell.

Mercredi, Donald Trump avait abruptement quitté une rencontre avec les ténors démocrates, claquant la porte des négociations. « Le président s’est levé et est parti, a confirmé Chuck Schumer, leader des démocrates au Sénat, juste après la rencontre. Une nouvelle fois, nous avons assisté à un caprice parce qu’il ne pouvait obtenir ce qu’il voulait. »

العودة إلى أعلى
array(4) {
  ["post__not_in"]=>
  array(1) {
    [0]=>
    int(484693)
  }
  ["posts_per_page"]=>
  string(1) "3"
  ["category__in"]=>
  array(1) {
    [0]=>
    int(29)
  }
  ["no_found_rows"]=>
  int(1)
}